Quelques mots sur l'artisan :

 

Je m'appelle Aurore et suis une mordue du cuir de 30 ans, motarde, cavalière et tatouée. J'étais au départ destinée à un métier dans l'environnement. J'ai fait mes études en agricole et en gestion de l'environnement jusqu'à ce que Madame la Vie s'en mêle et me fasse stopper mes études. 

Me voilà confrontée à la dure réalité que la vie est courte, qu'elle peut s'arrêter bien plus tôt qu'on ne le pense, et que personne n'est épargné.

Résultat, la grande bataille de ma vie, et la prise de conscience qu'il faut profiter de celle-ci et se faire plaisir. Le meilleur moyen ? Un métier passion, qui fait avoir le sourire en se levant le matin. 

Je suis dans le monde du cheval depuis toujours. Les chevaux font partie de moi, et le matériel qui tourne autour m'a toujours attiré. J'ai également, grâce à mes parents, été initiée au travaux manuels, au dessin et à la création très tôt. 

Quoi donc de plus naturel que de me tourner vers l'artisanat ? Et couplé au cheval cela nous amène... à la sellerie ! 

J'ai donc eu contact avec un artisan en 2009, qui m'a donné le virus, qui m'a prise sous son aile et m'a mise sur les rails du monde du cuir. Je suis ensuite entrée à l'Ecole Grégoire Ferrandi en 2010 et en suis ressortie avec mon CAP de maroquinerie en poche. J'ai alors été embauchée chez Hermès, chez qui j'ai été formée et où j'ai travaillé 4 ans. Et voilà, aujourd'hui je prend mon envol et crée mon atelier.

 

J'aimerais que celui-ci soit à l'image de mes convictions : proche et respectueux de la nature et des animaux, donc le choix de mes matières premières est très important. Cuirs et tanneries françaises, ou voisins proches (Belgique, Italie, Portugal) ! Au maximum j'essaye de travailler avec des cuirs tannés végétal (écorces d'arbres) ou alors avec des tanneurs inscrits dans une démarche écologique et de traitement de leurs déchets, ainsi que des tanneurs respectant les règles en vigueur concernant les doses de Chrome3 autorisées lors du tannage des cuirs (afin d'éviter le risque de présence de Chrome6 allergène, notamment présent dans les cuirs asiatiques...). J'essaye autant que possible d'utiliser des produits à base aqueuse, et donc un minimum de solvants et de produits chimiques.

 

Pour moi l'artisanat est avant tout un partage, une communion entre des gens et des matières, et souvent l'aboutissement de projets ayant un grand impact sentimental sur leurs futurs acquéreurs. C'est aussi de la transmission, entre un maître et son élève, entre un professionnel et son client, entre des personnes de tous horizons. Ce sont de belles rencontres, ce sont de beaux échanges et surtout l'artisanat c'est ne jamais se reposer sur ses lauriers. Toujours chercher le mieux, toujours apprendre, toujours évoluer, découvrir, approfondir.

 

Comme on me dit un peu louve et bien... Bienvenue dans ma Tanière...